Le ressenti psychologique

J’avais dit que je parlerais du côté psychologique de l’orthodontie, surtout de l’opération des mâchoires.

Je trouve que selon la chirurgie (une ou 2 mâchoires, menton ou pas…), si le visage change beaucoup il peut être difficile de l’accepter. Un peu normal, on a vécu avec le même durant des années ! On l’a vu évoluer chaque jour en grandissant, mûrissant ; mais là c’est différent, en l’espace de quelques heures il change, et changera à jamais.
Les bleus peuvent être difficiles à encaisser : il faut dire ce qui est, ça fait très femme battue ! Même si au début on sort peu, il suffit d’un ou 2 regards mal placés pour se sentir gênée. Pour ma part, lors de la première opération j’en ai eu très peu ; mais pour la deuxième wow, je faisais peur à voir (des photos sont sur le blog)…
Par contre les gonflements sont quasiment obligatoires, c’est une réaction naturelle du corps face à une agression. Ils peuvent rester plus ou moins longtemps selon les personnes, et empêchent de voir le résultat définitif de l’opération avant quelques semaines, voir mois (6 pour ma part, pour ne plus voir de changement infime).

Personnellement, j’avoue avoir eu (et encore avoir) du mal. De face ça va, le changement n’est pas énorme, on me reconnaît facilement. Cela pourrait même passer inaperçu si on ne me voyait pas tous les jours.
Mais de profil pfiou…
J’ai quand même gagné 1.4 cm de mâchoire / menton en plus !
Mon nez, je l’adore 😀
Ma bouche… Je crois que c’est la partie avec laquelle j’ai le plus de mal. Je trouve que ma lèvre supérieure est plus « pincée » qu’avant, plus figée, moins pulpeuse… Après, j’ai eu l’opération du retrait des plaques il y a 2.5 mois, ça paraît loin mais pas tant que ça. J’ai espoir qu’avec les semaines à venir, ça change. Mais…

Parenthèse : toujours les craquements / douleurs à gauche. Je n’ai toujours pas appelé le posturologue, pas bien ! Par contre, j’ai demandé à l’orthodontiste une autre gouttière : celle que j’ai avait été coupée au niveau des molaires parce qu’elle me gênait, et ce n’est plus le cas maintenant. Sauf que j’ai l’impression que mes molaires se touchent à gauche. J’essaie juste de trouver une raison à la douleur / aux craquements ! Je demanderai d’ailleurs si je ne pourrais pas avoir une autre gouttière, plus adaptée pour le bruxisme (ce n’est pas le cas de la mienne).

A bientôt !